Ladies and Gentlemen of the Final Laugh ! Forum Index

Ladies and Gentlemen of the Final Laugh !
La Super-Coa la plus fun!

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Lirima-City [Projet]

 
Post new topic   Reply to topic    Ladies and Gentlemen of the Final Laugh ! Forum Index -> Zone détente -> La bibliothèque -> Les commentaires
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Favole


Offline

Joined: 16 Feb 2010
Posts: 4

PostPosted: Thu 18 Feb - 18:03 (2010)    Post subject: Lirima-City [Projet] Reply with quote

Voila la scéance critique est ouverte Smile



Adresse du texte : Here!


Back to top
Publicité






PostPosted: Thu 18 Feb - 18:03 (2010)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Oyin


Offline

Joined: 24 Oct 2009
Posts: 176

PostPosted: Thu 18 Feb - 18:45 (2010)    Post subject: Lirima-City [Projet] Reply with quote

J'ai trouvé ça super Smile, le seul défaut pour moi c'est les fautes. J'ai hâte de lire la suite !!!  Mr. Green






Prologue :
Je ne pensais pas que cela pouvait être si important dans cette histoire. Le fait de ne pas savoir qui j’étais réellement allait changer bien des choses dans ma vie mais surement (dans) celle   des autres également…  
Après tout, tout a basculé à ce moment là. 


Chapitre 1 : L’éveil
Les rayons du soleil pointaient déjà le bout de leur nez… Illuminant la pièce sombre de leur éclat matinal. Ceux-ci m’arrivaient en plein visage et je ne pus que me résoudre à me réveiller puis sans doute à me lever. Il y avait des jours comme celui-là où je maudissais le soleil. Cette manière qu’il avait de me réveiller, et aux aurores qui plus est ! C’est vrai que ce que je faisais exigeait sans doute de se lever aussi tôt mais quelques jours de repos ne (me) feraient pas de mal non plus… Cela faisait du bien de temps en temps de faignasser dans son lit quelques heures de plus que le lever habituel. Se lever sur les douze coups de midi qu’annonçait notre horloge.  
Seulement à présent, l’heure était mal choisie pour penser à dormir davantage à présent que j’étais bien réveillée !Je pris tout de même la peine de m’étirer convenablement avant de sortir les pieds de mon lit. Mon corps encore endormi fut vite attaqué par la fraicheur que le lever produisait une fois que l’on sortait de la chaleur de notre douce nuit et surtout de sous notre couette douillette ! D’un geste calme et presque machinal  j’éteignis mon réveil avant que celui-ci ne sonne et ne me fasse sursauter comme d’ordinaire. Dans la maison, tout le monde avait déjà beau être levé un calme apaisant régnait en maitre sur les lieux. Ce sont les avantages d’habiter à la campagne et surtout d’avoir des parents attentionnés et discrets aux moments propices. Je m’étirai une dernière fois avant de poser pied à terre. Je me frottai les yeux d’une main tout en me dirigeant vers le miroir incliné en bois ancien de ma chambre. Simple mesure pour voir la mine que j’arborais ce matin :
Les cheveux légèrement ébouriffés, détachés et très certainement emmêlés. Mon visage toujours aussi blafard, pour quelqu’un qui passait la majeure partie de ses journées dehors… En bref, pour l’instant, la jeune fille qui gigotait devant le miroir, c’était bien moi, Furiae Fuji. Habillé de mon pyjama de satin noir dont je ne pouvais qu’admirer la coupe, je m’attachai(s) grossièrement les cheveux. 
C’est en me dirigeant vers la porte qui donnait sur le couloir que je mon corps fut secoué par un sursaut !
Un petit bruit de vibreur, amplifié par le bois de la commode suivit d’une musique plus douce que le marteau piqueur précédent emplit la salle. Je compris rapidement d’où venait ce son  et je saisis le petit boitier noir après être revenue sur mes pas. C’était mon cadeau de la veille pour mon 17ème anniversaire : Un de ces nouveaux téléphones portables tendances. Il continuait un moment de sonner puis s’éteint une fois que j’eus appuyé sur une touche. L’écran afficha que le réveil était désactivé. Bonne nouvelle ! 





Il est fort possible qu'il reste des fautes, oubli de ma part, ou cas dont je n'étais pas sûr que j'ai préféré laisser à corriger d'autres mains plus expertes Very Happy
_________________
C'est un mode de vie après tout...

Merci MrQuiche !


Back to top
Kalimsshar


Offline

Joined: 28 Oct 2009
Posts: 282
Localisation: ici ou là

PostPosted: Thu 18 Feb - 19:49 (2010)    Post subject: Lirima-City [Projet] Reply with quote

Il reste effectivement quelques fautes de-ci de-là mais une grande majorité a été éliminée.
(quand j'aurai le temps et si besoin je sortirai aussi mon stylo rouge vert hihi )

Pour l'instant, une unique remarque sur la forme. Il ne faut pas hésiter à aérer le texte en passant des lignes entre les paragraphes. En plus de créer un confort de lecture, cela peut aussi te servir à donner du rythme à ton récit. (cela est aussi vrai pour la ponctuation que tu pourrais utiliser davantage, une virgule bien placée peut faire des miracles;) )
_________________
???


Last edited by Kalimsshar on Tue 23 Feb - 16:13 (2010); edited 1 time in total
Back to top
Kalimsshar


Offline

Joined: 28 Oct 2009
Posts: 282
Localisation: ici ou là

PostPosted: Tue 23 Feb - 15:07 (2010)    Post subject: Lirima-City [Projet] Reply with quote

Prologue :

Je ne pensais pas que cela pouvait être si important dans cette histoire. Le fait de ne pas savoir qui j’étais réellement allait changer bien des choses dans ma vie mais surement (dans) celle   des autres également…  
Après tout, tout a basculé à ce moment là. 


Chapitre 1 : L’éveil

Les rayons du soleil pointaient déjà le bout de leur nez… Illuminant la pièce sombre de leur éclat matinal. Ceux-ci m’arrivaient en plein visage et je ne pus que me résoudre à me réveiller puis sans doute à me lever. Il y avait des jours comme celui-là où je maudissais le soleil. Cette manière qu’il avait de me réveiller, et aux aurores qui plus est ! C’est vrai que ce que je faisais exigeait sans doute de se lever aussi tôt mais quelques jours de repos ne (me) feraient pas de mal non plus… Cela faisait du bien de temps en temps de faignasser dans son lit quelques heures de plus que le lever habituel. Se lever sur les douze coups de midi qu’annonçait notre horloge.  
Seulement à présent, l’heure était mal choisie pour penser à dormir davantage à présent que j’étais bien réveillée !Je pris tout de même la peine de m’étirer convenablement avant de sortir les pieds de mon lit. Mon corps encore endormi fut vite attaqué par la fraîcheur que le lever produisait une fois que l’on sortait de la chaleur de notre douce nuit et surtout de sous notre couette douillette ! D’un geste calme et presque machinal j’éteignis mon réveil avant que celui-ci ne sonne et ne me fasse sursauter comme d’ordinaire. Dans la maison, tout le monde avait déjà beau être levé un calme apaisant régnait en maître sur les lieux. Ce sont les avantages d’habiter à la campagne et surtout d’avoir des parents attentionnés et discrets aux moments propices. Je m’étirai une dernière fois avant de poser pied à terre. Je me frottai les yeux d’une main tout en me dirigeant vers le miroir incliné en bois ancien de ma chambre. Simple mesure pour voir la mine que j’arborais ce matin :
les cheveux légèrement ébouriffés, détachés et très certainement emmêlés. Mon visage toujours aussi blafard, pour quelqu’un qui passait la majeure partie de ses journées dehors… En bref, pour l’instant, la jeune fille qui gigotait devant le miroir, c’était bien moi, Furiae Fuji. Habillée de mon pyjama de satin noir dont je ne pouvais qu’admirer la coupe, je m’attachai(s) grossièrement les cheveux. 
C’est en me dirigeant vers la porte qui donnait sur le couloir que (je) mon corps fut secoué par un sursaut !
Un petit bruit de vibreur, amplifié par le bois de la commode suivi d’une musique plus douce que le marteau piqueur précédent emplit la salle. Je compris rapidement d’où venait ce son et je saisis le petit boîtier noir après être revenue sur mes pas. C’était mon cadeau de la veille pour mon 17ème anniversaire : un de ces nouveaux téléphones portables tendance(s). Il continua un moment de sonner puis s’éteignit une fois que j’eus appuyé sur une touche. L’écran afficha que le réveil était désactivé. Bonne nouvelle ! 




L'emploi de "tendance" comme adjectif est un cas un peu particulier et récent. un tel emploi du mot est une liberté prise avec la langue. Difficile de savoir si on l'accorde car lorsqu'on dit qu'une chose est "tendance", c'est un raccourci pour dire qu'elle suit/correspond à une "tendance actuelle", une mode quoi. 
_________________
???


Back to top
Oyin


Offline

Joined: 24 Oct 2009
Posts: 176

PostPosted: Tue 23 Feb - 16:01 (2010)    Post subject: Lirima-City [Projet] Reply with quote

Pour le "il continua", j'avais laissé il continuait, car je sais que c'est un peu particulier, mais ça peut très bien se dire je crois.
_________________
C'est un mode de vie après tout...

Merci MrQuiche !


Back to top
Kalimsshar


Offline

Joined: 28 Oct 2009
Posts: 282
Localisation: ici ou là

PostPosted: Tue 23 Feb - 16:12 (2010)    Post subject: Lirima-City [Projet] Reply with quote

Vrai ! On peut effectivement choisir le passé simple ou l'imparfait. La correction importante dans la phrase est celle du verbe "éteindre" pour respecter la concordance des temps. J'ai juste naturellement associé à cela le passé simple pour le verbe "continuer". J'ai sorti mon stylo vert un peu vite...hihi 
_________________
???


Back to top
Contenu Sponsorisé






PostPosted: Today at 19:42 (2019)    Post subject: Lirima-City [Projet]

Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    Ladies and Gentlemen of the Final Laugh ! Forum Index -> Zone détente -> La bibliothèque -> Les commentaires All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Administration Panel | Free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group